Merveilles de synchronicités
En séances OUIJA, c'est BLUFFANT !

Séance de OUIJA du 24 août 2023
en présence de nos amies E. et V.

Nous serons toujours étonnés par l'extraordinaire bonne volonté de nos contact (défunts), même après tant d'années d'expérience.

E. entre en communication avec sa maman, M-C., partie en 1999, soit 24 ans avant ce contact.

L'attente a été très brève, l'énergie très suffisante avec surtout des déplacements très précis. Premier étonnement !
(D'autres commentaires en bas de page)

La goutte se déplace immédiatement vers les cœurs de la planche. (Nous préférons travailler avec des dessins de cœurs plutôt que de crânes sur nos planches)

« Ma chérie, bien sûr que je peux communiquer avec toi et je suis tellement heureuse de cela.
— Qui parle ? (E.) Ma maman ?
Oui.
— Alors, dis-moi ?
— Donner est un geste magnifique, mais accepter de recevoir doit aussi être agréable. Comprends-tu ? (Mouchoir ?)
(Soleil de la planche) Défend que si tu sens que la cause est [MILESTLR]  louable.
— As-tu un message important ?
— Je t’aide dans tes décisions et tes choix. Essaie de ne pas stresser car cela empêche d’être objective.

[Petite pause (pour amortir la surprise)]

— Toujours avec nous, M-C.  ?
— Oui. Femme et femme avant tout. Reste comme tu es. Je t’aime.
— Peux-tu préciser ?
— Je parle de la vie pour vous montrer la diversité des situations possibles dans votre réalité terrestre.
— Que fais-tu de l’autre côté ?
— Le temps n’est plus le même et je me souviens que de peu de choses, alors je travaille la mémoire pour aider les malades Alzheimer.

[Petite intermède pour évoquer les nombreuses apparitions de papillons au domicile d'É., durant tout l'été, et notamment la pause de l'un d'entre eux, pendant une heure, sur sa poitrine, au niveau du cœur.
D'où la question légitime suivante :]

— Comment te manifestes-tu à moi ?
— Belle nonne  [MOYHYQ
— Est-ce que papa est avec toi ?
— Tu sais. Pourquoi demander ?
Nous ne sommes pas toujours ensemble car papa est en phase d’apprentissage. Il évolue dans son niveau de conscience.
— Est-ce que vous protégez mes filles ?
— Heureusement, mais nous respectons les choix qu’elles font sous notre inspiration. (Soleil)
— Un petit message pour V. ?
— Imagine que je détourne de mon regard bienveillant de ta compagne, que ressentirais-tu ?
— Le mot de la fin ?
— Mes chéries, [ALLELOUIA] alléluia !
(Cœurs de la planche)
FIN. »

Début de séance à 19h20 - fin à 20h47 soit 1h27 de communication, avec quelques brèves interférences qui ont perturbé la communication. Rien de grave.

Quand M-C. nous évoque son travail sur la mémoire pour aider les malades d'Alzheimer, nous ne savions pas que c'est la spécialité d'É. qui est médecin. Surprise !
Quand elle cite le terme "belle nonne", nous ne savions pas que c'est le nom des papillons qui se manifestaient. incroyable !

Précision supplémentaire : M-C, portugaise et très catholique de son vivant, a choisi "la nonne". À croire que cette séance était prévue de longue date. Interpelant !
Enfin, nous comprenons ce dernier mot "ALLELOUIA" comme un petit clin d'œil pour se rappeler à la mémoire d'E. Bluffant !

Rarement nous avons été autant surpris tout au long d'une séance.

Que dire de plus ?
Quand ils veulent, ils peuvent.
À nous de leur donner l'occasion de nous le prouver !

278952 visites Dernière modification : 16/06/2024 à 07:44
⬅ Retour